Profiling Dynamique d’application et d’infrastructure

Analyser unitairement les transactions et traitements critiques, et contrôler le comportement de chaque composant de l’infrastructure

Le profiling d’application et d’infrastructure: un test indispensable et complémentaire aux tests de charges

Les tests de charge sont destinés à valider la tenue à la charge et au stress de l’application et de son infrastructure. Ils ne permettent pas de détecter et de diagnostiquer efficacement les anomalies pouvant être localisées en tout point de la chaîne applicative. Ils doivent être exécutés une fois seulement que l’application et l’infrastructure ont atteint un niveau de fiabilité suffisant.

Véritable exclusivité MIXCOM, le profiling dynamique d’application et d’infrastructure a pour vocation de déverminer l’application et son infrastructure le plus tôt possible dans le cycle de l’application et bien avant les tests de charge.

Le principe de ce test consiste à analyser de manière très fine chaque transaction unitaire d’un acte métier ou d’une série d’écrans pour contrôler le comportement de chaque composant logiciel et matériel de l’infrastructure.

A la différence des tests de charge, le profiling dynamique  n’exige aucun script coûteux à créer et mettre au point, et monopolise très peu l’infrastructure.

 –

Un test itératif

Le profiling dynamique peut-être réalisé sur des modules ou composants logiciels lors des phases de développement puis au fur et à mesure de l’intégation jusqu’à la mise en production. Des tests itératifs permettent de valider les corrections opérées suite aux anomalies trouvées et déceler d’éventuels effets de bord.

Démarche et outils

Les tests de profiling comprennent les étapes suivantes:

  • Définition d’un scénario à « profiler » (suite d’écrans ou d’actions)
  • Instrumentation de la chaîne applicative
  • Exécution du scénario
  • Analyse des résultats
  • Rédaction et présentation d’un rapport

Afin de pouvoir réaliser des analyses de très haute qualité et en particulier de déterminer les causes réelles des problèmes rencontrés, nous instrumentons généralement l’application et l’infrastructure de bout en bout, et utilisons notre outil d’analyse et de corrélation OptimIS.

Exemples de problèmes détectés lors d’un profiling dynamique
  • Cache ou compresseur inopérant
  • Cookies trop longs générant des paquets additionnels
  • Requêtes ou réponses trop volumineuses ou trop nombreuses
  • Format de message erroné
  • etc.

Exemples de besoins adressés
  • Déverminage de l’application et de l’infrastructure en phase de développement, d’intégration ou avant mise en production
  • Benchmark de progiciel
  • Optimisation de l’ensemble d’une chaîne applicative
  • Etablissement d’un référentiel de performance afin de pouvoir comparer les versions successives d’une application
  • Capacity planning

Comments are closed.